« No rights, No games » : les jeunes mobilisés pour les Ouïghours, contre Pékin

C’est aujourd’hui le début des Jeux Olympiques d’Hiver à Pékin. Outre les polémiques liées à l’utilisation massive de neige artificielle, samedi 29 Janvier, 15H, c’est la situation des Ouïgours qu’une centaine de jeunes dénoncent, devant les Invalides à quelques pas du Quai d’Orsay. Ils protestent contre l’organisation des Jeux Olympiques par le gouvernement chinois qui est accusé de perpétrer un « génocide » contre la minorité Ouïghours dans la province du Xinjiang. Print a suivi cette manifestation.

Soutenus par le député européen Raphael Glucksmann et la candidate à la Présidentielle, Christiane Taubira, ces jeunes engagés ont scandé des slogans tels que « Pas de Jeux à l’abri des camps ». Les militants demandent un boycott diplomatique de cet événement. Le gouvernement Francois a décidé de ne pas envoyer de représentants à la Cérémonie d’ouverture mais de permettre à la Ministre des Sports de s’y rendre un peu plus tard pour « soutenir nos athlètes ».

C’est aussi la première manifestation depuis le vote d’une résolution à l’Assemblée Nationale, le 20 janvier, reconnaissant « les violences perpétrées par les autorités de la République populaire de Chine à l’encontre des Ouïghours comme constitutives de crimes contre l’humanité et d’un génocide ». La France Insoumise avait été le seul groupe à s’abstenir, une position décriée par une majorité à gauche : « J’ai été déçue, nous avons été abandonné » déclare Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut Ouïgours d’Europe.

Print vous propose de revivre cette mobilisation. Reportage

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :