INFOX LE MAG : Facebook agit contre les antivax

Fin janvier 2019, l’hébergeur de vidéos YouTube annonçait la fin de la mise en avant de vidéos à caractère complotiste sur sa plateforme. Très récemment, c’est les réseaux sociaux Facebook et Instagram (qui appartient à Mark Zuckerberg également) qui ont affirmé leur volonté de suivre cette voie, par l’arrêt de la mise en avant de contenus anti-vaccination.

Tout d’abord, qu’est ce qu’un « antivax » ?

Fruit de la compression du préfixe « anti » et du mot « vaccin », un antivax est le diminutif employé pour qualifier une personne opposée à la vaccination. Les vaccins sont notamment accusés de provoquer l’autisme, d’empoisonner les enfants du fait de leur composition, et de n’avoir pour but unique le remplissage des poches des patrons des grandes entreprises de « Big Pharma » (Sanofi notamment). Théorie du complot maintes et maintes fois contredite, preuve à l’appui, sa dernière grande apparition remonte à l’instauration d’un nouveau calendrier vaccinal (rendant obligatoire 11 vaccins pour les jeunes enfants), l’année dernière.

Pourquoi le groupe Facebook veut les bloquer

On peut en effet se demander pourquoi le réseau social ne veut plus mettre en avant une opinion qui, somme toute, peut sembler plutôt anodine. Deux réponses viennent rapidement s’imposer. On pense en effet facilement au problème de santé publique qu’une démocratisation de ce refus de se faire vacciner pourrait provoquer. Parlons en effet en quelques mots de la couverture vaccinale. Certaines personnes, du fait par exemple de leur âge ou de maladies, ne peuvent être vaccinées, et certaines personnes vaccinées peuvent ne pas être résistantes aux maladies. Cette part de la population est protégée des virus et maladies dangereuses par ce que l’on appelle la couverture vaccinale. Si une partie suffisamment importante de la population est vaccinée (environ 95%), la frange de personnes ne pouvant être vaccinée ou n’étant pas protégée ne sera pas durement affectée. L’autre raison principale à laquelle nous pouvons penser est que les campagnes anti-vaccination ne sont pas forcément connues pour être tout à fait honnêtes… On pensera par exemple, entre autres, à cette affiche

Antivax affiche

Une mesure qui aura de l’impact ?

Si tout cela semble s’inscrire dans un acte sincère de tenter de lutter contre les fakes news qui pullulent sur sa plateforme, le groupe Facebook reste critiqué pour le fonctionnement de ses algorithmes. Cependant, cette mesure pourra avoir, à terme, un impact, justement en réduisant la portée de ces algorithmes, par la baisse du référencement de pages et de messages à volonté désinformatrice sur cette épineuse question. Une fois de plus, l’avenir nous dira ce qu’il en est, et si les décisions prises par Facebook permettront d’enrayer la hausse de ce mouvement conspirationniste, qui pourrait avoir de graves conséquences dans le futur.

Ulysse Meyer

Crédit image : Bibliothèque d’images WordPress

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s