HQ : Fin de mandat compliqué pour Justin Trudeau

A quelques mois des élections fédérales, il est grand temps de regarder avec du recul le mandat de Justin Trudeau. En effet, en octobre 2019, les citoyens canadiens vont pouvoir voter afin de réélire Trudeau ou de donner le pouvoir à ses adversaires du MPO.

Économie

Sur ce plan, le mandat de Justin Trudeau était mal parti, en raison d’une récession qui s’est produite peu de temps après que son équipe soit arrivée au pouvoir, en 2015. Le député et son gouvernement ont rapidement mis en place une politique libérale qui visait à lancer une renaissance de l’économie fédérale par des investissements massifs dans les infrastructures. Dans un rapport de 2018, la Banque du Canada a déclaré que l’économie du pays augmentait chaque année en moyenne de deux pour cent.

Le canadien est content d’avoir «créé 700 000 nouveaux emplois» depuis qu’il a pris ses fonctions. De cette façon, le Canada a atteint un plein emploi et le pays a atteint son taux de chômage le plus bas dans quarante ans.

«Nous avons créé 700 000 nouveaux emplois au cours des trois dernières années, et maintenant nous avons le taux de chômage le plus bas de l’histoire du Canada.»

Cependant, la prospère économie canadienne à montré des signes de fatigue au cours des deux derniers mois. Les positions de Trudeau face au déficit financier, la perte de l’équilibre budgétaire et l’incertitude des accords commerciaux semblent pouvoir remettre en jeu la stabilité du Canada.

Environnement :

La vision de l’environnement du Premier Ministre semblait encourageante pour le climat, lors de sa prise de pouvoir, en 2015. En effet, il a participé à la COP 21, se déroulant la même année, et a engagé son pays dans le traité de Paris, dans le but de ralentir le changement climatique

trudeau climate paris conference

Malgré une vision plutôt écologiste des enjeux climatiques, l’image de Premier Ministre vert de Justin Trudeau a été écornée par l’industrie pétrolière. Par exemple, la construction d’oléoducs et de gazoducs avec de l’argent public n’a pas plu aux partisans d’une transition durable vers des sources d’énergie renouvelables. De plus, le soutien de Trudeau à Alberta, une société pétrolière industrielle, peut aller contre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat, car il a en effet été prouvé que l’entreprise est à l’origine de nombreuses émissions de gaz à effet de serre. Les dernières prises de position du Premier Ministre ont cependant montré une réelle volonté de rendre plus verte l’économie du pays. Trudeau semble partagé entre des ambitions de profit capitalistes, et un réel désir de créer un cadre durable sur la scène internationale.

Marijuana :

La révolutionnaire légalisation de la marijuana est liée à une promesse majeure de campagne du candidat Trudeau. Après deux années de débat sur la question, le Canada a légiféré en faveur des consommateurs et des intérêts boursiers, devenant le premier pays membre du G20 à légaliser le cannabis à des fins récréatives.

Cet événement a marqué une réforme symbolique et historique dans la lutte contre le marché noir. Un Canadien sur sept a avoué en avoir consommé en 2017, démontrant la démocratisation du produit. La bourse de Toronto a déjà investi des milliards de dollars dans ce marché et les industries de pointe allant de pair avec lui, alors même que les mesures entérinant la légalisation n’ont pas encore été publiées.

marijuana canada

Des scandales, et une opinion publique divisée :

Selon le New York Times, Justin Trudeau a été «pris au piège du scandale» dans une affaire impliquant SNC-Lavalin, une société d’ingénierie internationale, qui fait travailler près de 50 000 employés dans le monde entier, dont plus de la moitié travaillent au Québec. La société est en procès depuis 2015. Elle aurait soudoyé des gouverneurs libyens pour obtenir des contrats avec le pays. (environ 48 millions de dollars canadiens en, pots-de-vin)

Un orage politique reliant Trudeau à SNC-Lavalin a frappé le gouvernement canadien au cours des dernières semaines. L’ancienne procureure générale Jody Wilson-Raybould a rendu l’affaire publique lors de sa démission, dénonçant les «menaces voilées» qu’elle avait reçues, souhaitant la pousser à intercéder en faveur de SNC-Lavalin dans cette enquête de corruption. Ces pressions inappropriées proviendraient du premier ministre lui-même, qui nie tout «comportement inapproprié»

attorney general

La tourmente politique sans précédent dans laquelle Trudeau se retrouve plongé a redynamisé l’opposition, qui demande le retrait du Premier Ministre de la scène politique. Entre autres, l’intéressé fait face à des appels à la démission de la part du parti conservateur et du nouveau parti démocrate. Le chef de ce dernier, Jagmeet Singh, a déclaré: «[Trudeau] pourrait devoir démissionner. »

Récemment, Jane Philpott, présidente du Conseil du Trésor, a également démissionné de ses fonctions au cabinet, déclarant qu’elle ne pouvait plus représenter le gouvernement Trudeau, après avoir perdu confiance dans l’administration canadienne.

minister

Le discours de Jody Wilson-Raybould semble avoir convaincu le peuple, les sondages révélant un déclin important des intentions de vote des Canadiens à l’égard des libéraux. Ainsi, le chef libéral semble isolé comme jamais auparavant, sept mois avant les prochaines élections.

Cette affaire de corruption pourrait compromettre la réélection de Justin Trudeau, lui faisant perdre ses fonctions de Premier Ministre Canadien.

Le mandat de Justin Trudeau a été contrasté, et il a souvent trébuché en cours de route à cause de réformes radicales. Le récent scandale auquel il est confronté a déstabilisé l’ensemble de l’édifice politique qu’il a contribué à construire.

Le député a encore quelques mois pour regagner la confiance de son peuple et mobiliser ses partisans autour du Parti libéral. Quelles sont les surprises des prochains mois en ce qui concerne la reconstruction de l’unité dans la politique canadienne?

Adriana Bared

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s