QUARTIERS LIBRES : Des fake news dans Envoyé Spécial ? Notre enquête

Depuis la diffusion il y 2 semaines d’un numéro spécial de Envoyé Spécial consacré au Glyphosate, le pesticide de Monsanto, une polémique sur le contenu du reportage a éclaté.

Les journalistes de Envoyé Spécial ont fait face aux critiques de certains de leurs confrères. En tête de ces plaintes la journaliste de Europe 1 Géraldine Woessner qui anime chaque jour une rubrique « le vrai/ faux de l’info » dans la matinale de la station Bleue.

Pour mieux comprendre cette polémique et ces origines, Print a voulu interviewer Geraldine Woessner. La journaliste a gentiment voulu répondre à nos questions. Mais avant d’écouter l’interview et surtout pour mieux la comprendre, nous vous conseillons :

• Voir (si vous ne l’avez pas fait) le reportage en question !

 

• Lire l’avis qu’avaient fait paraître en commun les 6 agences scientifiques françaises le 19 octobre 2012, une poignée de semaines après la publication de l’étude du Pr Séralini, seul scientifique interviewé par Envoyé Spécial

http://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/avis1012.pdf

• Lire l’article écrit par Géraldine Woessner sur le Glyphotest, séquence de l’émission Envoyé Spécial

jdd glyphotests

• Lire la réponse des journaliste, auteurs de l’enquête de Envoyé Spécial

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/envoye-special-sur-le-glyphosate-nos-reponses-aux-intox-qui-circulent-sur-les-reseaux-sociaux_3155751.html

• Et bien Evidemment écouter notre interview !

Propos recueillis par Josselin Hazo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s