INFOX L’ACTU : Tank Européen, Voitures fantômes, et une question de prévision

Cette semaine, pour rester dans le thème des gilets jaunes, nous vous proposons un numéro spécial sur ce thème. Au programme donc, un blindé européen, des voitures sans plaques d’immatriculation, et une question sur les dépenses étatiques en matière de matériel antiémeute pour ce mois.

Un tank aux couleurs de l’Europe dans Paris ?

Samedi dernier, la France a, chose rare, sorti des véhicules blindés de la gendarmerie contre les manifestants. Mais une rumeur court comme quoi l’un d’entre eux aurait le pavillon de l’Union Européenne, ce qui suffit pour que certains y voient la marque d’une sorte de gendarme européen amenée par Emmanuel Macron, L’EuroGendFor. Sauf que, s’il y avait réellement un blindé portant le drapeau européen (toutes les photos montrant le même tank, identifiable grâce à sa plaque d’immatriculation), la gendarmerie, contactée par Checknews, le service de fast-checking de Libération, affirme que ces couleurs sont dues à un exercice d’entraînement européen à Saint-Astier.

Des voitures fantômes brûlées à Paris ?

Autre rumeur circulant depuis le rassemblement d’il y a deux semaines, celle affirmant que les voitures brûlées par les gilets jaunes ne portaient pas de plaque d’immatriculation. Ce qui fait dire à certains que les véhicules brûlés par les gilets jaunes proviendraient en réalité de la fourrière et auraient été incendiés par les policiers pour décrédibiliser le mouvement. Sauf que le site Factuel, de l’AFP, qui connaît une notoriété certaine depuis le début du mouvement des gilets jaunes, a retrouvé les photos d’origine, ou les véhicules portaient bel et bien leurs plaques d’immatriculation.

Le gouvernement avait-il prévu les ‘gilets jaunes’ ?

Le gouvernement a-t-il acheté pour 17 millions d’euros du matériel antiémeute en mai dernier ? Ce qui voudrait dire qu’il avait prévu le mouvement des gilets jaunes ? La première affirmation est vraie, mais la seconde est fausse. En effet, à la même période, le ministère de l’Intérieur commandait pour 22 millions d’euros de matériel antiémeute. Donc le gouvernement n’avait pas vu venir ce mouvement, et ce fait est uniquement présenté hors de son contexte.

Photo de couverture : A.Jocard, AFP

Ulysse Meyer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s