LES DIEUX DE CE MONDE : Episode 5

Je me souvins que cela eu lieu en octobre. Pour les vacances de la Toussaint, j’allais dans un petit chalet, héritage d’une vieille tante qui m’était presque inconnue. Cet endroit était pour moi un paradis : non seulement le cadre était magnifique, avec cette maisonnette de bois au beau milieu de la forêt enneigée, mais plus encore je jouissais d’une parfaite tranquillité, n’ayant comme voisins que les cerfs et quelques lapins. Mon séjour débutait donc fort bien, entrecoupés de longues promenades en raquettes dans les bois, et de quelques allers-retours au village le plus proche pour me fournir en biens de première nécessité. Le soir, je mitonnais un savoureux petit plat et je le dégustais au coin du feu, installé dans un confortable siège recouvert de je-ne-sais quelle fourrure. Je précise, dis-je à Joseph, que je suis théoriquement opposé à la fourrure, car elle est synonyme de meurtre. Pour autant, ce fauteuil en était déjà pourvu ; ce n’était après tout pas ma faute si il se trouvait là. C’est pourquoi je l’utilisais. Mon interruption à ce stade fît rire mon ami, qui me dit que je faisais partie de la race des mous, qui ne savent prendre de décisions dès qu’il en découle une contrariété.

A suivre…

Jean FRESNEAU

RDV la semaine prochaine pour l’Episode 6 !