POPUP : Le film Crimson Peak

Tout juste trois ans après sa sortie en salle, ce film américain appartenant au genre romantico-horrifique fascine encore par la profondeur de ses personnages et son univers enchanteur et glaçant à la fois. En cet Octobre 2018, voici l’occasion de revenir sur une des plus grandes réussites de Guillermo Del Toro.

444339
L’affiche de CRIMSON PEAK

• Un petit résumé du début d’intrigue

Nous suivons le personnage de Édith Cushing(Mia Wasikowska) une jeune écrivaine qui rêve d’être publiée, vivant avec son père aisé, Carter Cushing (Jim Beaver) dans l’état de New York. Étant plus jeune, la demoiselle avait reçu la visite de sa mère, décédé plus tôt du choléra, son fantôme lui lançant ce message d’avertissement plus que troublant « Prends garde à Crimson Peak », message dont la protagoniste ne comprendra le sens que bien des années plus tard. C’est sa rencontre avec le un baronnet venu tout droit d’Angleterre, Sir Thomas Sharpe (Tom Hiddleston) qui va faire basculer son existence. La jeune femme tombe sous son charme contre la volonté de son père, qui lui n’apprécie pas cet inconnu, venu à lui pour lui demander des fonds d’investissements pour un projet hasardeux. Le meilleur ami d’Édith, le docteur Alan McMichael (Charlie Hunnam), revenu depuis peu en ville et amoureux secrètement de la jeune femme, ne voit également pas d’un très bon œil se rapprochement soudain.

La sœur de Thomas, Lady Lucille ( Jessica Chastain) ne cache pas son animosité envers la demoiselle Cushing dès leur première rencontre, elle non plus ne voulant pas de cette complicité entre son frère et la jeune femme. Mais c’est la mort soudaine du père d’Édith qui décide pourtant Sir Sharpe demander celle-ci en mariage, accélérant les évènements.

La demoiselle Cushing accepte. Après son deuil et le mariage célébré, elle suit alors son époux en Angleterre, accompagnée par la sœur de celui-ci dans leur immense manoir, Allerdale Hall. C’est à partir de ce moment qu’Édith va alors aller de découvertes en découvertes, pour le moins… troublantes.

• Un Univers Entraînant

L’intrigue prend place en fin de XIXème siècle, en pleine révolution industrielle. Des costumes anciens à l’atmosphère recréant celle de l’époque, ce film enchante les yeux du début à la fin.

Le jeu des acteurs est excellent, les différentes péripéties de l’histoire tienne en haleine jusqu’à la chute, des plus surprenantes. Le fantastique et l’horreur s’intègrent parfaitement dans ce film romantique et sombre à la trame bien ficelée. Son réalisateur décrira lui même le film comme une romance gothique.

Une histoire d’amour qui ravira j’en suis certaine, les couples pour une soirée à deux.

• Une petite Anecdote pour finir…

Le manoir utilisé dans ce film est le même qui peut-être aperçu dans le Labyrinthe de Pan, un autre film signé Guillermo Del Toro.

Cannelle KEUSCH